Le Secours Populaire emmenait ce jeudi 10 300 « Oubliés des Vacances » à Disneyland Paris. Une journée de vacances avec la tête dans les étoiles, à prix très réduit : 20 € par personne.

SecoursPopulaire 02

Outre les familles nordistes, 160 mineurs étrangers isolés, qui essaient de reconstruire leur vie après avoir quitté un pays en proie à la dictature ou à la misère.

« Moi, je vais faire le Space Mountain, c’est mon copain qui me l’a dit ! » Il est à peine 6 heures du matin ce jeudi et Maxime, 9 ans, trépigne sur le parking des 4 Cantons à Villeneuve d’Ascq.
Avec son frère, ses deux sœurs et sa maman, il va passer la journée à Disneyland Paris.
Le parc de Mickey a été choisi par le Secours populaire du Nord pour sa traditionnelle journée des « Oubliés des Vacances ».

SecoursPopulaire 03

Mickey plus fort que les grottes de Han

Il faut croire que le château de la Belle au bois dormant est un pari gagnant : 10 000 Nordistes se sont inscrits, trois fois plus que l’année dernière aux grottes de Han.
« C’est une destination hors de prix pour beaucoup, admet Jean-Louis Callens, secrétaire général de la fédération départementale.
Quand on a annoncé qu’on voulait venir, au Zénith de la Solidarité en février, les 3 000 personnes présentes ont applaudi ! »

« C’est la première fois qu’on vient, c’est féérique, s’enchantent Alexandra et Maxime, d’Aulnoye-Aymeries. Les enfants ont été gâtés : un porte-clés, une peluche, des bonbons… » Féérique, c’est le mot pour les promenades dans les univers de Dumbo, Pirates des Caraïbes et les superhéros Marvel.

SecoursPopulaire 09

Les grandes oreilles

Sur certaines têtes, des oreilles de Mickey.
Quelques enfants se sont même déguisés, comme Fériel, 4 ans.
La petite fille a enfilé le costume de Belle, la princesse de La Belle et la Bête.
«C’est ma préférée. Moi, je veux voir les princesses ! »
Fériel a de la chance : quelques mètres plus loin, Jasmine et Aladdin s’offrent une balade en amoureux dans les allées de Fantasyland, main dans la main et sourire jusqu’aux oreilles.

 Album SecoursPopulaire 01

L’excitation est intacte, malgré le réveil matinal.
Il faut dire que, passé le départ, les bus étaient plutôt calmes, petits et grands profitant d’être bercés par la route pour finir leur nuit.
C’est vrai qu’il fallait de l’énergie pour la journée : «On marche depuis ce matin ! souffle Lucette, bénévole à Pérenchies. Alors là, on se pose un peu. De toute façon, pour les attractions, il y a trop d’attente… »

SecoursPopulaire 10

Au moins 50 minutes dans presque tous les manèges : c’est une période de vacances pour tout le monde, et une grosse fréquentation pour le parc.
Lucette et son amie Brigitte se reposent ainsi dans un café de Main Street, l’allée principale, au son des musiques emblématiques des dessins animés jouées par un orchestre dans le kiosque.

SecoursPopulaire 05

Pays des merveilles

« On profite surtout de l’ambiance, relativise Prescillia, en couvant du regard sa puce d’un an dans sa poussette.
À 20 €*, la place est donnée, ça nous fait passer une bonne journée ! » Abritée du soleil sous un chapiteau en verre, elle patiente : sa tante tourne dans les tasses magiques d’Alice au Pays des Merveilles.

SecoursPopulaire 12

Bientôt, la Parade égaiera la fin de la journée à Disneyland Paris.
Elle sera précédée du défilé des Copains du Monde, des jeunes du monde entier accueillis par le Secours Populaire à Gravelines jusqu’à samedi.

*En ce moment, le billet est normalement à 83 euros pour les deux parcs.

SecoursPopulaire 04

 

{tab title= »Les Copains du Monde à Disney: «À Djibouti, je dirai à mes copains que j’ai vu Paris!» » class= »blue solid »}

{mp4}SecoursPopulaire_DLP2018{/mp4}

« Mesdames et messieurs, Disneyland Paris est heureux de vous proposer un spectacle exceptionnel. » Ce jeudi, pour la traditionnelle parade, les princesses, bonnes fées et méchants pirates sont devancés par les Copains du Monde.

« Tous les ans, le Secours populaire accueille plusieurs centaines d’enfants, de 7 à 15 ans, du monde entier, explique Jean-Paul Delétrez, secrétaire départemental du Secours. Pendant trois semaines, ils campent à Gravelines. » Et passent en général trois jours à Paris avec un passage par Disney.

Corée du Nord, Sahara, Mali : 190 enfants attendent, dans les coulisses du parc, pour défiler au son de «  Ah, ce que le monde est petit  » revisitée façon techno.
« On est très fières de représenter notre pays et de faire découvrir nos traditions, se réjouit Soulaf, Djiboutienne de onze ans.On est les premières Djiboutiennes à venir à Gravelines ! »

SecoursPopulaire 08

La jeune fille décrit avec fierté son costume traditionnel : fustah (pantalon) et robe en tissu jaune satiné et brodé, châle sur les épaules.
À ses côtés, la petite Aya, 7 ans et demi, triture nerveusement son collier de fleurs blanches.
« J’ai hâte de retourner à l’école, de revoir mes copains. Je leur dirai que j’ai vu Paris ! Et Gravelines. »

Plus tôt dans la journée, la délégation d’enfants sahraouis, réfugiés à Tindouf (Algérie), avait entonné Les Corons pour remercier le Secours populaire.

La parade s’est élancée dans les allées du parc. Soulaf porte haut les couleurs de son drapeau : bleu pour le ciel, vert pour la terre, rouge pour le sang versé et blanc pour la paix retrouvée.

{/tabs}

{gallery}Disneyland_Paris/2018-08-26-SecoursPopulaire/Album_SecoursPop::::2{/gallery}

Source : VoixDunord, Leparisien, Secourspopulaire

0:00
0:00