Astérix, Spirou, Petit Prince : ces parcs qui rêvent de détrôner Mickey

Par Mister Andro
Publié : Dernière mise à jour le : 797 Vues

C’est un événement que les Français attendaient impatiemment : la réouverture de la plupart de leurs parcs d’attractions favoris, le 9 avril dernier. La France recense 300 parcs, un record en Europe ! Ils accueillent chaque année quelques 60 millions de visiteurs qui y dépensent plus de trois milliards d’euros. Petit ou grand, à chaque parc son univers et son public. En coulisses, les mêmes enjeux : comment offrir aux visiteurs un moment inoubliable sans que l’addition ne donne le vertige ?

Parc Astérix

Au Parc Astérix, le numéro deux du secteur, vous découvrirez les incroyables dessous de la conception du “Tonnerre 2 Zeus”. Revu de fond en comble, il ambitionne de devenir l’une des montagnes russes les plus réputées d’Europe. Mais à quel prix ? Les sensations fortes et le succès seront-ils au rendez-vous ? Cette année, le parc entend même rivaliser avec le numéro un du secteur, Disneyland Paris, en lançant sa propre parade sur le thème de Cléopâtre. Un véritable défi et une route semée d’embûches. Comment est choisie la pharaonne star du parc ? Comment piloter les impressionnants chars dans les allées du village gaulois ? Vous verrez qu’au-delà de la magie qu’elle propose à son public, la parade sert également d’autres intérêts plus terre à terre. Car dans ce parc, des millions d’euros sont en jeu chaque année.

Le Fleury

Non loin de Valenciennes (Nord), Alice et Teddy, eux, ne courent pas après la fortune mais après leur rêve. Ils veulent que leur parc d’attraction, Le Fleury, continue d’émerveiller les visiteurs pendant encore de longues années. Avec 200 000 visiteurs par an, Le Fleury est ce qu’on appelle un petit parc familial. Il est parmi les moins chers de France, avec un billet d’entrée à partir de 15 euros qui permet de déambuler parmi une vingtaine de manèges. Mais pas facile pour les deux patrons de proposer chaque année de nouvelles attractions à leur public d’habitués. Alice et Teddy devront se débrouiller avec leurs petits moyens et leurs bonnes idées. Ils nous entraîneront ainsi dans le monde surprenant des vendeurs de manèges d’occasion. Que pensera le public des nouveautés qu’ils ont dénichées cette année ?

Le Parc Spirou

Dans le Vaucluse, à mi-chemin entre Avignon et Carpentras, Le Parc Spirou Provence entame une nouvelle saison après trois années de sensations fortes. Ouvert en 2018, ce parc à thème a traversé bien des turbulences. Boudé par le public, il a même failli disparaître. Impensable pour les éditions Dupuis, propriétaire de Spirou, mais aussi de Lucky Luke et du Marsupilami car c’est leur image et leur réputation qui était en jeu. Le célèbre groupe d’édition a donc injecté des millions d’euros pour redresser le parc et regagner le cœur des visiteurs : nouveaux décors, nouveaux manèges et retour en force de ses célèbres personnages. Comment les éditions Dupuis comptent-elles faire de leur parc le succès de l’été ?

Le parc Le Petit Prince

Enfin, nous prendrons le chemin des airs, grâce aux drôles d’inventions de deux Français hauts en couleurs. Leurs ballons et bars volants ont déjà fait le tour du monde et embarqué des centaines de milliers de personnes. Capital a suivi leur périple aux États-Unis où leurs créations aiguisent l’appétit des professionnels du tourisme. Mais inutile de partir loin de France pour goûter à l’ivresse des hauteurs et aux joies d’un tour en ballon à 150 mètres du sol. Il suffit de se rendre en Alsace où les deux amis ont créé le parc Le Petit Prince. Ballon et bar aérien séduisent des milliers de visiteurs chaque année, mais cela sera-t-il suffisant pour faire de leur parc une réussite ? Capital vous dira tout de l’aventure pas comme les autres de deux inventeurs passionnés de parcs d’attraction.

Diffusion : DIMANCHE 15 MAI 2022 À 21h10

Source : M6 Pro

0:00
0:00