Le cuisinier lui flambe le visage dans un restaurant à Disneyland Paris

Erica Osbourne passait des vacances de rêve à Paris. Elle était même en train de profiter d’une journée à Disney, quand sa vie a tourné au cauchemar. Dans l’un des restaurants de Disneyland Paris, son dessert lui a gâché la vie. Quand elle a commandé une crème brulée dans l’un des restaurants du parc, le chef est arrivé, lui a allumé son dessert et son visage a pris feu.
Elle est aujourd’hui défigurée par les brulures.

Elle fêtait l'anniversaire de sa fille

Erica Osbourne, 37 ans, maman de deux enfants, profitait de son weekend de rêve à Disneyland Paris quand sa vie a été bouleversée.
Elle était installée au restaurant de l’hôtel Newport Bay quand sa crème brulée est arrivée.
Elle était en famille, avec sa fille, pour célébrer son anniversaire.
Heureusement, sa fille de 10 ans venait justement de se lever pour aller chercher une glace, et a donc échappé à l’accident.

 

Elle est sauvé par un autre client du restaurant

Au moment où le chef est arrivé avec le dessert, il a allumé la crème et une énorme boule de feu s’en est détachée.
Erica a seulement eu le temps de sentir une chaleur vive sur son visage.
Elle s’est mise à hurler de douleur, son blouson a également pris feu.
Un autre client du restaurant a eu le réflexe de la jeter au sol et de la rouler par terre pour éteindre les flammes.
Elle a bien entendu été emmenée à l’hôpital.
Depuis, sa fille fait des cauchemars toutes les nuits.

 

Le restaurant l'accuse d'avoir mis trop de parfum

Le plus révoltant, selon la victime, a été la réaction du personnelle du restaurant.
Elle a expliqué au journal Metro que les serveurs ont tout fait pour minimiser l’accident :
« Directement après avoir été brûlée, un des managers m’a dit que ce n’était pas pire que de tomber à vélo. Un autre responsable du parc m’a même demandé si c’était arrivé parce que je portais trop de parfum. Comme si c’était de ma faute ! »

Disneyland Paris assure que la sécurité est une priorité

Aujourd’hui, elle a intenté un procès à l’encontre du parc.
Tout ce qu’elle veut, ce sont des excuses et s’assurer que ça n’arrivera plus à personne.
Le parc a réagi :
« La sécurité de nos visiteurs est notre priorité numéro une. Les incidents de ce genre sont extrêmement rares. Comme il s’agit d’une affaire qui sera traitée devant les tribunaux, il ne serait pas convenable d’en dire plus à l’heure actuelle. »

 

Sources : BBC / The Sun / letribunaldunet

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.