Parcs aquatiques à sensations, au royaume de la démesure

Par Mister Andro

Bernard de La Villardière vous plonge dans l’univers spectaculaire des parcs aquatiques à sensations. L’un se trouve au milieu d’une forêt en Allemagne, l’autre au Brésil sur la côte Atlantique.

Le Beach Park brésilien

Baigné par les eaux émeraudes de l’océan Atlantique, derrière une plage de sable fin, se cache le plus grand parc aquatique d’Amérique du Sud. Le Beach Park mesure 17 hectares avec 4 hôtels, 12 piscines et l’un des toboggans les plus hauts du monde culminant à 41 mètres. La descente se fait à plus de 100 km/h et le choc à l’arrivée peut être brutal pouvant provoquer un petit malaise. En 2018, un touriste y a perdu la vie. 

Aujourd’hui, le défi pour les parcs est de proposer des attractions à sensations fortes tout en garantissant la sécurité. Entre capsules en chute libre et danse flash mob, tout est imaginé pour créer la surprise et le buzz sur les réseaux sociaux. Tous les matins à 6 heures, les touristes dorment encore, mais ce n’est que le début de l’entraînement pour les sauveteurs, tous âgés entre 18 et 20 ans.

Le Tropical Island allemand

Parmi les parcs les plus fous, le Tropical Island se situe en banlieue de Berlin à seulement 2 heures de Paris. Placé sous une bulle géante, c’est le plus grand parc intérieur au monde avec 7 hectares, transformés en lagons, cascades, plages et forêt tropicale, où se baladent des animaux en liberté, comme le faisan doré ou les flamants roses. Mais, l’environnement extérieur baigne dans une toute autre ambiance. 

Construit non loin d’un ancien terrain militaire nazi, le parc aquatique partage le voisinage avec des bunkers, des immeubles et des pistes d’atterrissage laissés à l’abandon. À l’extérieur, il se prolonge avec des attractions toujours plus sensationnelles pour le plus grand bonheur de ses visiteurs. S’ils ont l’embarras du choix pour s’amuser dans l’eau, ils sont loin de se douter que des hommes de l’ombre travaillent sans relâche pour veiller à leur sécurité. 

émission du 31 juillet 2022

0:00
0:00