Dernière modification le vendredi, 22 janvier 2021 14:53

Star Tours Last Launch : un court métrage réalisé par un fan

Lorsque l'on vous parle de court métrage sur Disneyland Paris, le premier nom qui vous vient à l'esprit, c'est Johan Souply. Mais cela pourrait bien changer avec le court métrage sur l'attraction Star Tours, qu'est en train de réalisé Mickael Plasse. Rencontre avec ce jeune fan passionné par l'audio-visuel mais aussi par Disneyland Paris et l'univers Star Wars.

androland Bonjour Mickaël, pourrais tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

Je suis Mickaël Plasse, j'ai atteint mon quart de siècle en 2020. J'ai suivi un cursus dans le cinéma avant de me lancer à mon compte en tant que réalisateur corporate et de court-métrage en région Auvergne Rhône-Alpes.

STLL 5139

androland Tu es donc passionné d’audio-visuel, comment t’es-tu découvert cette passion ? 

Je crois que cette passion me vient des films Star Wars. Ce sont les premiers films que je regardais très (trop?) souvent quand j’étais enfant. Dès le collège je commençais à faire mes petits films avec ma Webcam Logitech. Je dois aussi cette passion à mes parents qui m'autorisaient à utiliser leur camera Sony miniDV pour filmer mes « vidéos » .. Les pauvres... Heureusement que l'on avait pas à développer la bande magnétique haha.

MP02

androland Tu es aussi un grand Fan Disney, il me semble même que tu as été Cast Member. Peux-tu nous parler de ton expérience dans le parc ?

Exact, j'ai été cast member lors des saisons de Noël 2017 et 2018 sur Tea Cups & Labyrinthe la première année puis Parachute Drop la seconde année. J'aurai dû être là pour les vacances de Pâques sur Space Mountain ou Star Tours.. mais ça ne s'est pas fait malheureusement. 
Ces deux années ont été riches en expériences ! J'ai eu la chance de rencontrer de nombreuses personnes qui sont devenues des ami(e)s et avec qui j'ai gardé de très bons contacts.

MP04 

androland Comment t’es venu l’idée de ce court-métrage ? Pourquoi Star Tours et pas une autre attraction ?

Star Tours est l'une des premières attractions qui m'a véritablement marquée !
J'ai une cassette vidéo ( filmée avec la fameuse Sony MiniDV haha ) où mes parents me demandent si j'ai aimé et je leur réponds : « Il conduit mal ».. J'avais 4 ans. 
Je pense que j'ai toujours aimé l'attraction par son ambiance, son histoire et surtout par le fait que ça soit un simulateur qui nous plonge directement DANS Star Wars. Je reproduisais en Lego ou en maquette les vaisseaux, les scènes etc.. Faire un court-métrage sur l'attraction et cet univers est un moyen pour moi de lui rendre hommage et de remercier les personnes qui ont conçu ce ride juste incroyable !

 

androland Depuis combien de temps travailles-tu sur le projet ? 

J'ai ce projet depuis la fermeture de la première version de l'attraction en France en 2016. Le projet a longtemps cogité dans ma tête. Ca devait être une Websérie puis un petit court-métrage de 3 ou 4 minutes jusqu'à aujourd'hui où le film va durer entre 15 et 20 minutes.

CAM FOOTAGE 2

androland Quelles sont les principales difficultés, que l’on peut rencontrer lorsque l’on est un jeune réalisateur et que l’on souhaite réaliser soit même son propre film (ou mini-film comme ici) ?

Si je prends exemple sur ce projet. Le plus compliqué se sont les décors.. rien n'existe réellement mis à part la file d'attente et la cabine du simulateur. Sauf que ce que l'on nous montre et ce que l'on nous laisse imaginer c'est un astroport entier avec énormément d'agents et de droïdes travaillant au sein de Star Tours. On ne voit ça que dans la vidéo de pré-embarquement ( je prend principalement comme référence le premier Star Tours. Le second, on nous dévoile beaucoup plus le Spatioport ainsi que sa grandeur ) 

Ainsi, quasi tous les décors que l'on peut voir doivent être recréés en 3D ( Big up à Pierre avec qui nous travaillons sur les 3D du court-métrage et à qui je dois beaucoup !).

Mais aussi, pour d'autres, des décors réels sont reconstruits chez moi ! ( ce qui déplaît à ma petit amie car notre couloir d'entrée va se transformer en corridor sombre et étroit avec tuyaux sur les murs ). Au total, une dizaine de décors réels vont être construit pour le court-métrage.

J'ai eu la chance aussi de pouvoir tourner tout un Week-end sur une scène équipée en lumière et où on a installé un fond vert. On a travaillé avec un professionnel qui nous a mis à disposition beaucoup de projecteurs et une installation complète. Ou bien encore une immense passerelles au dessus d'une salle de spectacle. C’était juste incroyable.

Making of 1

Je dirais que pour ce projet, les décors sont la principale difficulté. Ensuite c'est le fait de pouvoir réunir tout le monde en ces temps de crise sanitaire. Ce n'est pas évident et ça prend du temps.

unnamed 1

Ensuite j'ai la chance d'être entouré de professionnels de différents milieux ( acteurs professionnels, costumière et habilleuse professionnelles, équipe technique pro, maquilleuse pro Électrotechniciens pour les décors et props et plein d'autres talents ) et j'ai le soutient moral de beaucoup d'amis, de connaissances et de ma famille, ce qui me pousse à faire encore mieux et à dépasser mes limites !

STLL 5224

androland J’ai cru comprendre que tu voulais d’abord envoyer la vidéo dans des festivals internationaux. Puis ensuite partager sur internet ( 1 à 2 ans après sa mise en festival ). Peux-tu nous dire pourquoi cette démarche et quand prévois tu une diffusion « publique » du projet ?

À sa sortie, le court-métrage sera projeté en avant-première du coté de Paris et en Auvergne Rhones-Alpes. Je réfléchis à proposer le film en live lors d'un événement spécial lorsqu'il sera disponible. 
Lorsque l'on concours en festivals, il est souvent demandé que le film ne soit pas disponible en ligne. Il est rare de trouver des films qui concours dans des festivals prestigieux, en ligne sur internet dès leur sortie. Ils arrivent souvent quelques années après.  
Je prévois une diffusion publique sur internet un an voire deux ans après sa sortie. Mais le film sera gravé en Blu-ray et envoyé pour les contributeurs du financement participatif.

STLL 4987

androland Tu lances donc ton projet avec le financement participatif, peux-tu nous en dire plus ?

Le financement participatif va permettre d'amortir les frais engagés sur ce court-métrage. C'est à dire sur les décors, les frais de déplacement des acteurs et de l'équipe technique, la location de matériel et de lieux etc..
De plus, celui-ci permettra le caméo d'une Guest Star dans le court-métrage ;) 
Toutes les infos sont disponibles sur la page du financement participatif ici : FANFILM - Star Tours Last Launch - Ulule

androland Merci beaucoup Mickaël, un petit mot pour clôturer cette interview ?

Je remercie toute l'équipe D'Androland et particulièrement Stéphane qui a pris du temps pour m'accorder cette interview !
Je voudrais remercier également toutes les personnes qui, de près ou de loin, soutiennent à leur manière le court-métrage. Je vois que beaucoup de personnes suivent ce projet et ça me motive d'avantage à embellir le film et de proposer beaucoup de surprises à l'intérieur.
Merci à ma famille et mes amis. 
Petits big up également à Joris, mon acteur principal qui réalise lui aussi ses propres projets et sur lesquels je suis cadreur et même acteur. A Jordan et Benjamin qui eux aussi soutiennent le projet et réalisent eux aussi leurs court-métrage ! 

3174084