Un employé forain meurt percuté par un wagonnet à la Foire du Trône

Par Peter Banning
Publié : Dernière mise à jour le : 154 Vues © LP/Marion Kremp

Un homme de 40 ans est mort dans la nuit du vendredi 6 mai au samedi 7 mai 2022 après avoir été percuté par une nacelle du métier forain « Crazy Mouse » sur lequel il travaillé illégalement à  la Foire du Trône, célèbre fête foraine du XIIe arrondissement de Paris. Une rixe a suivi ce drame d’une grande violence entre forain et visiteurs de la foire qui semble-t-il le drame amusé.

Les faits :

Il était un peu plus de minuit quand l’employé forain s’est glissé dans le manège « Crazy Mouse » pour ramasser la casquette d’un client, avant d’être percuté à la tête par une nacelle, qu’il n’a manifestement pas vu arriver. « Quand les secours sont arrivés, il était déjà mort, il a probablement été tué sur le coup », indique un porte-parole de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

À l’intérieur de la nacelle, une femme et ses enfants ont été pris en charge, traumatisés. Au total, 12 personnes en état de choc, dont 5 enfants, ont été prises en charge sur place.

© Melty.fr

Une enquête ouverte

Le motif qui a conduit l’employé forain à se trouver à cet endroit à ce moment – vraisemblablement pour ramasser la casquette d’un passager du manège, comme évoqué précédemment – doit être vérifié. C’est la raison pour laquelle « une enquête a été ouverte du chef d’homicide involontaire », a indiqué le parquet de Paris. Elle se double du chef de « travail dissimulé » car l’employé décédé n’était pas déclaré.

L’enquête a été confiée au service d’accueil et d’investigation de proximité du commissariat du 12e arrondissement.

Une bagarre en marge de l’intervention des secours

Aux abords du manège, une bagarre a succédé au choc et à la confusion générale. Des jeunes qui passaient la soirée sur place ont commencé à filmer la scène et rire, au point de déclencher une importante rixe avec les forains. Aucun blessé grave n’est à déplorer.

Les pompiers indiquent qu’à leur arrivée il y a eu un mouvement de foule, sans savoir si c’était dû à l’évacuation du parc par les forces de l’ordre ou pour une autre raison liée à l’accident. La police a fait usage de gaz lacrymogène.

 

« C’est un accident dramatique, les forains sont en deuil mais la vie continue. La foire reste ouverte. On peut comparer à quelqu’un qui travaille sur l’autoroute et qui se ferait faucher par une voiture. C’est un accident du travail »

Explique Frédéric Papet, le chargé de communication de la Foire du Trône.

La foire du Trône a rouvert début avril

La Foire du Trône, grande fête foraine parisienne installée à l’orée du Bois de Vincennes, a rouvert début avril après deux ans d’absence à cause de la pandémie de Covid-19.

Mi-avril, six personnes avaient déjà été blessées dans un autre accident sur un manège à sensation. Avant l’épidémie, l’événement avait déjà connu son lot d’accidents et de questions autour de sa sécurité.

En 2018, un couple avait été légèrement blessé sur un manège nommé «La Boule», dont un des câbles avait lâché. En 2014, un jeune homme dont le pied dépassait au démarrage d’un manège avait eu l’orteil arraché et une fracture du tibia.

En 2007, un policier intervenant sur une bagarre avait été tué par le bras de la nacelle d’un manège, après avoir été poussé par un adolescent de 15 ans.

Source : leparisien.fr, lavoixdunord.fr, CLPRESSFR, melty.fr

0:00
0:00