9 personnes coincées à 32 mètres de haut à Plopsaland de Panne

Par Mister Andro
Publié : Dernière mise à jour le : 491 Vues

9 visiteurs bloqués à 32 mètres du sol dans l’attraction « Ride to happiness » à Plopsaland entre17h15 et 23h30 ce samedi 19 février 2022. L’opération pour les évacuer rendue compliquée à cause du vent.

RTBF INFO 13H - Dimanche 20/02/2022

RTBF INFO 19h30 - Dimanche 20/02/2022

© Pascal Bonniere / La Voix du Nord

Alertés, les sapeurs-pompiers de la zone Westhoek se sont immédiatement rendus sur place. Seul hic ? « Nos échelles ne faisant que 30 mètres de hauteur, il nous était impossible de pouvoir aller récupérer ces neuf personnes », résume Kristoph Louagie, porte-parole des sapeurs-pompiers belges.

Résultat, les secours, soit une bonne quarantaine de personnes mobilisées, plus huit ambulances, ont dû faire appel à une entreprise de la région de Bruges, qui a acheminé sur place une grue de 80 tonnes, escortée par la police. « Mais le temps qu’elle arrive et qu’on l’installe, cela a pris pas mal de temps », souligne Kristoph Louagie.

Une fois tout le matériel installé, les sapeurs-pompiers ont fixé les nacelles pour éviter tout mouvement (recul ou marche avant) du manège. « Nous avons également équipé les neuf personnes bloquées là-haut de harnais pour pouvoir les faire descendre dans des cages. Elles n’étaient pas blessées mais avaient très froid. »

"Nous espérons que nous pourrons faire sortir les gens très rapidement"

Déclare le directeur du parc, Steve Van den Kerkhof.

Selon les médias belges, l’opération de sauvetage a pris du retard parce que les pompiers attendaient une grue afin de pouvoir atteindre l’attraction. Trois d’entre eux sont Allemands, âgés de 16, 21 et 23 ans.

Dès que l’incident est survenu, le parc a fermé pour permettre aux pompiers d’opérer. Le sauvetage a été rendu difficile en raison de la météo très mauvaise.

Ce n’est que vers 21 heures qu’une première tentative a pu être faite pour libérer les passagers, à l’aide d’une grue. Un sauvetage néanmoins rendu difficile a cause des bourrasques de vent, la nacelle attaché à la grue ayant commencé à tourner.

 

© Brandweer Westhoek

Était-il sûr d'ouvrir l'attraction par grand vent ?

On ignore à ce stade pourquoi l’attraction s’est coincée. Pour rappel, l’IRM a lancé un avertissement aux vents (Alerte jaune) sur plusieurs provinces flamandes et la Côte depuis 17h00, avec des rafales de 80 à 100 km/h attendues sur le nord-ouest du pays.

« L’attraction dispose d’un anémomètre, au moment où l’attraction était ouverte, le vent était favorable et nous étions bien en dessous des valeurs limites. Cette dernière était 25 % en dessous du seuil maximal autorisé pour la vitesse du vent il n’y avait donc aucune contre indication à ouvrir l’attraction. » selon le CEO du parc Steve Van den Kerkhof.

Le directeur du parc ne veut pas encore spéculer sur la cause exacte de l’incident. « Nous devons encore regarder cela, c’est un peu trop tôt pour le dire maintenant. »

© Pascal Bonniere / La Voix du Nord
© CFreak2003
© rtlnieuws
Previous
Next

Les personnes bloquées sur l’attraction – des adultes et des adolescents – ont dû affronter le froid, la pluie et le vent.

Nous avons pu parler avec les personnes bloquées sur l’attraction. Ils semblent tous aller bien”, avait indiqué Kristof Louagie, porte-parole de la zone de secours du Westhoek. Une cellule de crise avait été mise en place. 

Les deux premières personnes ont été libérées vers 21h55. C’est vers 23h30, que toutes les personnes ont été ramenées sur la terre ferme. Ils ont été emmenés à l’hôpital pour observation.

© Siebe De Voogt

L'attraction

Ride to happiness by Tomorrowland” est un “spinning coaster” du constructeur allemand Mack Ride. Catapultés à une vitesse de 90 km/h, l’attraction a une longueur totale de près d’un kilomètre et s’élève à 35 mètres au-dessus du sol à son point le plus haut. Elle a été ouverte en juillet 2021.

Témoignage de Tristan Denorme

Son compte instagram : tristamin_egf

© Siebe De Voogt

« Avec les premières rafales de vent, j’espérais que ce serait bientôt fini, mais au final, je le considère comme une expérience unique. » Tristan Denorme (17 ans) de Gistel était l’un des neuf occupants qui étaient restés coincés pendant des heures sur la montagnes russes samedi soir. L’adolescent travaille comme job étudiant au parc d’attractions depuis trois ans et n’oubliera pas de sitôt son 155e tour sur l’attraction. « Bien que je veuille m’y remettre dès que possible« , dit-il.

Tristan, ainsi que huit autres passagers – 4 garçons de 15 ans de Roulers, 3 Allemands de 16, 19 et 20 ans et un Néerlandais de 17 ans – se sont retrouvés bloqués au point culminant de l’attraction à 32 mètres de haut. 

« Quand nous nous sommes retrouvés coincés, j’ai d’abord eu un sentiment euphorique. Cela me paraissait vraiment unique de rester à une telle hauteur. Cependant, les premières rafales de vent sont vite arrivées, faisant trembler violemment les wagons encore et encore. Pendant un moment, j’ai pensé que ce serait bientôt fini, mais à la fin, nous nous sommes tous habitués à la situation. Heureusement, nous étions tous des fans de parcs d’attractions. Il n’y a donc jamais eu de panique.« 

L’adolescent a reçu les premiers soins sous une tente. « Ma température était de 35,5 degrés, donc j’étais légèrement en hypothermie. J’ai reçu des couvertures et j’ai ensuite été emmené au service des urgences à Ostende en ambulance. Une heure plus tard, j’ai été autorisé à rentrer chez moi. » Tristan dit qu’il n’a pas eu peur. « Pour le moment, je souhaite remonter le plus vite possible sur les montagnes russes, même s’il reste à voir comment je réagirai lorsque je serai effectivement aux portes de l’attraction. Les montagnes russes sont trop impressionnantes pour être laissées de côté. Je me suis aussi lié d’amitié avec l’Allemand. Nous resterons certainement en contact.« 

L'attraction fermé pour l'enquête

Plopsaland enquêtera sur la cause exacte de l’incident en collaboration avec le fabricant Mack Rides et les autorités de sécurité. En attendant, l’attraction reste fermée. Il est évident que l’incident a été causé par les vents forts, mais selon le parc d’attractions, un anémomètre indiquait que l’attraction pouvait tourner.

Source : hln.be, Loooping.nl, La Voix du Nord, rtlnieuws, CFreak2003 

0:00
0:00