Dernière modification le vendredi, 28 août 2020 21:44

Découverte des nouveautés 2020 du Parc Spirou

Nous avons eu l’occasion de visiter le Parc Spirou Provence il y a quelques jours et nous vous proposons de découvrir tout au long de cet article notre avis sur les nouveautés, les aménagements effectués ainsi que sur le protocole sanitaire mis en place en raison de la crise de la Covid 19.

Une fois les contrôles de sécurité et les portiques du parc passés, nous nous engouffrons dans la petite « main street » dont plusieurs façades avaient déjà été revues l’an passé. La structure verticale du Nid des Maarsupilamis, un rollerball construit par RES, presque unique au monde et qui propose des sensations pour le moins surprenantes, se dessine face à nous tandis que nous découvrons le manteau végétal crée autour de l’attraction Marsupalombia.

 

A de nombreux endroits du parc, des zones végétalisées ont été créés, avec des plantes plutôt méditerranéennes qui résisteront à ne pas en douter au climat chaud de la Provence. Il est très plaisant de voir que bon nombre d’espaces qui étaient auparavant comblés par de simples graviers sont désormais réellement aménagés avec de nouvelles allées, contre-allées, massifs de plantes/fleurs et quelques éléments thématiques en lien avec l’attraction présente à côté. De plus, les quelques plantations qui avaient été faites en 2018/2019 commencent à un peu pousser et contribuent elles aussi à casser l’aspect trop minéral qu’avait le parc auparavant.

IMG 7

Vient ensuite la nouvelle zone crée devant la boutique Marsu Store qui a vu sa façade complètement métamorphosée encore une fois pour casser le côté trop symétrique et minéral qu’on pouvait ressentir avant. Le résultant est très bon et il est plaisant d’y passer pour se rafraîchir un peu avec les brumisateurs installés tout autour de la statue centrale ou de flâner dans la boutique qui propose un merchandising varié et de qualité.


La zone allant de Houbi/Houba, les deux petites tours de chute Zierrer, jusqu’à Gaffes à Gaston a elle aussi été entièrement revue. Fini les graviers et bonjour à un espace bien aménagé, avec de belles allées, de grands espaces de repos où les parents peuvent se reposer tandis que les enfants s’amusent dans la nouvelle aire de jeux. L’attraction Crash Blorks, un air race forain du constructeur Zamperla a été très bien intégré à la zone. Caché par un pourtour rappelant l’univers de la BD Game Over, l'air race presque caché en devient mystérieux pour les visiteurs intrigués tentant de voir fonctionner la machine par les petits orifices crées sur la structure l’entourant. Un nouveau kiosque a aussi été créé avec de la vente de sucreries en tous genres.


En ce qui concerne la restauration, les restaurants ont désormais chacun une thématique culinaire qui leur est propre. Los Nachos Locos propose des plats à dominante mexicaine avec des produits de bonne qualité à prix plutôt raisonnables. Le Moustic a été réaménagé afin d’avoir une capacité d’accueil plus importante. L’ancienne entrée a été condamnée, la salle de restauration a été réduite et thématisée avec quelques tableaux au style rétro rappelant les univers développés dans le reste du parc. Pour pallier à cette réduction de capacité à l’intérieur une grande et belle terrasse ombragée a été créé. Cela, rajouté au carrousel Spirou Parade installé au centre de l’ancienne place donne une meilleure densité à l’ensemble et comble le vide qu’il y avait auparavant tout en ayant un confort de visite accru pour les visiteurs. Le Vroup, proposant une restauration traditionnelle n’a semble t-il pas changé (mais nous ne l’avons cependant pas testé) et le food court entre Bibobu et Zombilénium Tower propose désormais de la restauration italienne avec son nouveau nom de « La trattoria de Don Vito ». Un jour de forte affluence comme celui où nous avons visité le parc, les points de restauration arrivent à bien absorber les flux de visiteurs sans trop de difficultés. Les différents piaggios et food trucks étaient aussi ouverts pour absorber un peu de flux et les allées étaient ainsi très vivantes.


En ce qui concerne les règles sanitaires, si le port du masque, obligatoire dès 11 ans sur tout le site, était plutôt bien respecté et fait respecter, il est regrettable que la distanciation dans les files d’attente ne l’était-elle pas du tout, malgré la signalétique mise en place.

Pour ce qui est des débits des attractions, nous n’avons jamais attendu plus d’une demi-heure malgré l’affluence très élevée. Les opérations étaient très efficaces, et les opérateurs très agréables et souriants là-bas comme d’habitude. Seul Lucky River avait sa file d’attente pleine, et ce tout au long de la journée. Fort de ce succès, il serait bon d’envisager l’ajout d’une autre attraction aquatique pour les prochaines saisons.

IMG 21 IMG 22

L’immersive tunnel du constructeur britannique Simworx a reçu un nouveau film mettant à l’honneur le célèbre groom dans une version 2.0 ! Supergroom et les dinozorgs. Celui-ci est très réussi, nous plonge dans l’univers de Spirou pour une aventure pleine de rebondissements et avec un film à l’esthétique très « comics ».

IMG 23 IMG 24

En bref nous avons passé une excellente journée sur le parc qui a bien su développer son offre, et revoir les problèmes qui existaient pour en faire quelque chose de bien qualitatif, comblant le vide parconautique du sud de la France.