Dernière modification le mardi, 16 mai 2017 14:25

Des pirates piratent Pirates des Caraïbes 5 et demandent une rançon.

Après Netflix et Sony, c’est au tour de Disney de subir un chantage de la part de hackeurs demandant une rançon pour ne pas faire fuiter un film inédit.

Tout ne va pas pour le mieux sur le grand Internet.
Alors que la Toile se remet un peu de Wannacry, un virus ayant contaminé 250 000 machines en deux jours le week-end du 8 mai, et après la divulgation de la dernière saison d’Orange is the New Black par des hackeurs qui avaient demandé une rançon à Netflix, c’est au tour de Disney d’être victime d’un chantage similaire.

Le Monde, citant The Hollywood Reporter, nous explique ainsi que le PDG de la firme aux grandes oreilles aurait expliqué lors d’une réunion devant des employés de la chaîne ABC (détenue par Disney) qu’une "énorme rançon" en bitcoins avait été demandée par un groupe de pirates informatiques menaçant de diffuser un film inédit qu’ils avaient dérobé.

Si le nom du long-métrage n’est pas évoqué ici, certaines sources fiables parlent du cinquième volet de Pirates des Caraïbes, intitulé La Revanche de Salazar, dont la sortie est prévue pour le 24 mai prochain en France, mais il pourrait aussi s’agir du prochain Pixar, Cars 3, dont la sortie est prévue le 2 août 2017.

Il y a fort à parier que Disney refusera de payer cette rançon.
Une fuite du film à une date très proche sa sortie n’aura que peu d’impact sur ses résultats au box-office, sans parler des fans inconditionnels qui préféreront attendre une semaine pour voir le film sur grand écran.
La problématique n’est pas la même pour Disney que pour Netflix, qui subit déjà des difficultés liées au téléchargement de ses contenus.

Alors que c’est la deuxième fois qu’un chantage de ce type est constaté en moins d’un mois, on songe aux fameux Sony Leaks de décembre 2014.

Source : konbini

3174084