Nouveauté 2023 : Les détails de Toutatis, le futur launch coaster au Parc Asterix

Par Mister Andro
Publié : Dernière mise à jour le :

Jusqu’à présent, Toutatis était une divinité gauloise que les personnages créés par Goscinny et Uderzo invoquaient fréquemment dans « Les Aventures d’Astérix ». Désormais, c’est également le nom du projet d’une futur attraction espérée pour 2023 au Parc Astérix. Initialement prévu pour 2021, repoussé en raison de la crise sanitaire. Les contours de cette future montagne russe sont désormais esquissés dans un dossier déposé auprès de l’autorité environnementale de la préfecture, en perspective des travaux à mener.

« Nous étions dans l’obligation de transmettre ces éléments afin d’obtenir des dérogations concernant des espèces protégées du site, explique la direction. Mais 2023 est encore loin, le projet peut encore évoluer ou être modifié et nous ne souhaitons pas communiquer plus avant, pour le moment. » Le descriptif du projet Toutatis fourni aux services de l’Etat s’avère heureusement plus parlant. C’est sur un site de 2,8 ha que devrait s’ériger le manège, dans la zone gauloise du parc, entre le Grand Splatch et la Trace du Hourra. En plus de l’attraction, un point de restauration, une aire de jeux pour les enfants, un kiosque et des tables de pique-nique sont signalés.« Nous étions dans l’obligation de transmettre ces éléments afin d’obtenir des dérogations concernant des espèces protégées du site, explique la direction. Mais 2023 est encore loin, le projet peut encore évoluer ou être modifié et nous ne souhaitons pas communiquer plus avant, pour le moment. » Le descriptif du projet Toutatis fourni aux services de l’Etat s’avère heureusement plus parlant. C’est sur un site de 2,8 ha que devrait s’ériger le manège, dans la zone gauloise du parc, entre le Grand Splatch et la Trace du Hourra. En plus de l’attraction, un point de restauration, une aire de jeux pour les enfants, un kiosque et des tables de pique-nique sont signalés.

Le projet Toutatis est évalué à 28 millions d’euros (M€), plus que les 20 millions d’euros de l’attraction phare du parc, OzIris, bâtie en 2012 ou, plus récemment, que les 16 millions d’euros de Pégase Express en 2017.

Présentation des caractéristiques du projet

Le projet concerne la création d’une attraction fixe, de type « Roller Coaster ». Plusieurs aménagements associés sont également prévus, à savoir :

  • La mise en place d’une gare thématisée, pour l’attraction ;
  • Différents kiosques de commerce (vente de photos, vente d’objets souvenirs…) ;
  • Un kiosque de restauration rapide (snacking) ;
  • Les cheminements visiteurs (file d’attente et circulations proches) ;
  • La mise en place des locaux techniques associés, du bâtiment de maintenance et des cheminements de service dédiés. Le projet sera localisé dans une zone déjà occupée par d’autres manèges (« Trace du Hourra » et « Grand Splash », notamment), à l’intérieur de la voie de service qui ceinture le Parc. L’emprise globale du projet est de 20 813 m².

Le coaster pourra accueillir 1 260 visiteurs par heure (capacité théorique), visiteurs s’ajoutant à ceux fréquentant déjà la zone, du fait des autres attractions (25 000 à 30 000 visiteurs en jour de pointe).

Fiche Technique

Les principales caractéristiques du manège sont les suivantes :

  • Longueur de la piste installée : environ 1 075 mètres ;
  • Hauteur maximum : environ 51 mètres ;
  • Nombre de trains en exploitation : 3 trains.

Les caractéristiques des trains sont présentées ci-après :

  • 5 véhicules par trains ;
  • 4 passagers par véhicules ;
  • 20 passagers par trains.

L’intervalle de départ entre deux trains sera d’environ 57 secondes (intervalle minimum). La capacité horaire théorique est d’environ 1 260 personnes / heure.

Le cycle de fonctionnement sera le suivant :

  • Durée totale d’un cycle : environ 167 secondes (dont 44 secondes de débarquement / embarquement) ;
  • Parcours : environ 123 secondes ;
  • Vitesse maximum des trains : environ 107 km/h ;
  • Puissance électrique nécessaire : environ 3 600 kVA (pic de consommation).

Le manège sera accessible sous condition de taille minimum 130 cm. Cette restriction est liée au bon fonctionnement des barres de sécurité équipant les sièges passagers ainsi qu’aux valeurs des accélérations auxquelles sont exposés les passagers durant le parcours.

La nouvelle attraction aura ainsi une emprise totale de 20 813 m² avec une surface de plancher créée d’environ 900 m² (500 m² pour la gare, environ 100 m² pour le kiosque de restauration rapide et environ 300 m² pour le bâtiment de maintenance).

Le Layout

Voici le plan du layout final :

D’ailleurs voici une version alternative avec quelques différences sur le layout (Non retenu) :

Fonctionnement du manège

Le manège est composé d’un rail constitué suivant les sections du parcours de deux ou trois tubes d’acier circulaires assemblés par des entretoises circulaires et portés par des poteaux cylindriques de hauteur variable et espacés en moyenne de 5 à 6 mètres. Suivant la direction des efforts résultant de la combinaison des charges statiques et dynamiques supportés par le manège, certains poteaux peuvent être doubles, généralement en forme de V inversé.

En cadence maximum, trois trains peuvent circuler en même temps sur la piste, avec un intervalle de départ minimum d’environ 1 minute. Les trains sont constitués de 5 véhicules de 4 passagers, chaque siège étant équipé d’une barre de sécurité rabattable individuelle. Suivant l’affluence prévue, le nombre de trains mis en circulation peut être modulé, les trains non utilisés restant dans le bâtiment de maintenance et d’hivernage qui leur est dédié. La circulation des trains sur le parcours est régulée par un automate de programmation qui divise le parcours en blocs successifs dits de sécurité et séparés entre eux par des stations de freinage. L’automate n’autorise l’entrée d’un train dans un bloc qu’à la condition que le précédent train ait quitté ce même bloc et qu’une station de freinage libre se trouve donc entre les deux trains successifs.

Le profil des rails permet de procurer tout au long du parcours un panel de sensations variées.

Certaines sections du manège sont en tranchées ouvertes enterrées, d’une largeur environ 5 mètres pour une profondeur variable de 2 à 5 mètres. Le choix d’un positionnement en tranchée vise plusieurs objectifs :

  • Augmenter la sensation de vitesse pour les passagers des trains ;
  • Proposer aux visiteurs de la zone des vues en surplomb sur les trains et leurs passagers ;
  • Limiter la hauteur totale du manège et celle du bâtiment Gare ;
  • Faciliter les accès pour la maintenance et le contrôle des équipements techniques (lanceurs et blocs de freinage) ;
  • Limiter la vue sur les équipements techniques (lanceurs électromagnétique, blocs de frein, aiguillage, armoires électriques, unités de refroidissement).

La hauteur maximum du Manège est de 114.80 mètres NGF.

En cas de panne électrique en cours de cycle, les trains en circulation dans chaque bloc de sécurité viennent s’immobiliser par gravité au niveau de la première station de freinage. Au niveau de chacune des zones ou un train est susceptible d’être immobilisé, des passerelles latérales fixées à la structure support du manège et reliées au sol par des escaliers métalliques ou des échelles mobiles permettent si nécessaire l’évacuation accompagnée des visiteurs.

File d’attente et gare d’embarquement

La File d’Attente générale est dimensionnée pour environ une heure de capacité réelle (estimée à 80% de la capacité théorique) soit 1 008 personnes. Cette File d’Attente « normale » est complétée par d’autres files d’attente dont l’usage est réservé à un public particulier :

  • Une File d’Attente « Fast Pass » permettant sous conditions d’accéder directement au niveau d’embarquement ;
  • Une File d’Attente « Single Rider » ouverte aux personnes qui acceptent de servir à compléter l’effectif d’un train au départ que l’admission des autres visiteurs n’a pas permis de remplir à 100%. En contrepartie, les « Single Riders » accèdent directement au niveau d’embarquement.

Enfin, et comme dans la plupart des manèges du Parc, les visiteurs PMR disposent d’un accès spécifique au niveau d’embarquement au moyen d’un élévateur et évitant la File d’Attente générale.

La File d’Attente générale se compose de plusieurs parties :

  • Une première partie extérieure non couverte, posée au sol, qui débute au pied du Tumulus (Gare) et serpente ensuite entre les parcours du Manège et celui du manège existant Trace du Hourra. Sa longueur sera de 180 mètres (pour une largeur de 1,2 mètre). Sa capacité est de 630 personnes (durée de 40 minutes) ;
  • Une deuxième partie extérieure couverte mais non close, constituée d’une passerelle bois s’élevant progressivement jusqu’à l’entrée dans le Tumulus. Sa longueur sera de 65 mètres (pour une largeur de 1,4 mètre). Sa capacité est de 228 personnes (pour une durée de 14 minutes) ;
  • La troisième partie de la File d’Attente se déroule au niveau d’embarquement, à l’intérieur de la Gare, d’abord sous forme de file linéaire puis, après constitution de l’effectif de 20 personnes, dans la zone d’attente avant embarquement. Sa longueur est de 25 mètres (avec une largeur de 1,4 mètre), pour une capacité de 88 personnes (sur 5 minutes).

Toutes les Files d’Attente se rejoignent au niveau d’embarquement où un opérateur du Parc compose l’effectif des prochains trains en fonction des arrivées dans les différentes Files d’Attente. Cet effectif (par hypothèse de 20 personnes) est ensuite admis dans la zone d’embarquement proprement dite qui se termine par les portillons d’embarquement asservis au fonctionnement du manège et donnant accès à chaque rangée de siège des trains.

Avant de s’installer dans les sièges, les visiteurs ayant des bagages (sacs ou divers suivant les règles d’accès au manège) doivent les déposer dans des casiers installés sur la quai opposé, côté débarquement.

Le débarquement se fait ainsi sur le quai opposé depuis lequel, après reprise des bagages éventuels et en fonctionnement normal, un cheminement permet de regagner les circulations générales du Parc. En fonctionnement d’évacuation et suivant nécessité, une issue complémentaire permet d’évacuer l’effectif en débarquement vers la voirie de service.

Un kiosque Photo est situé sur le parcours de sortie, il propose à la vente des photos réalisées sur le parcours du manège par un système de prise de vue automatisé.

Création d’une nouvelle zone thématique 2022 72 Les visiteurs PMR débarquent sur le quai d’embarquement et rejoignent les circulations générales du Parc par le cheminement d’accès spécifique PMR.

Sur le quai de débarquement, une cabine de pilotage surélevée contient les organes de commande et de contrôle qui permettent le fonctionnement du Manège. Suivant l’affluence et le nombre de train en circulation, l’effectif du personnel d’exploitation pourra varier de 2 à 4 personnes :

  • Pour un seul train en circulation : un opérateur côté embarquement et un pilote-opérateur côté débarquement ;
  • Pour plusieurs trains en circulation : un opérateur formation groupe et un opérateur côté embarquement, ainsi qu’un pilote et un opérateur côté débarquement.

Locaux techniques et d’exploitation

En dehors de la Cabine de Pilotage située sur le quai de débarquement, les locaux techniques ou d’exploitation sont regroupés côté débarquement et accessibles directement depuis la voie de service.

Ces locaux reçoivent les installations électriques du projet (postes de transformation électriques, bâtiments et zone, armoires de commande et de contrôle du Manège…). Ils sont accessibles directement depuis la voie de service, sans passage par les zones publiques.

Un bâtiment d’hivernage et de maintenance est prévu pour les trains en période de fermeture du Parc ou suivant l’affluence attendue. Les trains y accèdent par une zone de transfert, une section du rail de parcours pouvant se déplacer latéralement pour venir se présenter face aux positions des trois rails de stockage.

Onride non-officiel réalisé sur nolimits Coaster

Emplacement

Bien que les premières rumeurs indiquaient que le futur coaster prendrait place dans la zone Viking, il semblerait que finalement la zone retenue soit derrière « La Trace Du Hourra ».

Source : La rueda mecanica

Concept Arts

Quant à la thématisation, le theme de la « forêt » semble être la piste privilégiée par le parc.

Autres elements du programme

Le programme d’aménagement de la zone comporte, en complément du Manège proprement dit, les éléments suivants, tous inscrits visuellement dans la thématique de la nouvelle zone :

  • Un Kiosque de Restauration permettant la vente, à emporter ou à consommer sur place, d’une restauration légère chaude et froide avec produits sucrés et salés. Le Kiosque est un comptoir de vente adossé à une zone de stockage / transformation / production desservie par une voie de service dédiée. Le programme ne comporte pas de salle de restauration close et couverte mais un ensemble de terrasses extérieures, couvertes pour environ 30% de leur surface totale ;
  • Une Aire de Jeux située à proximité des terrasses du Kiosque, comprenant des jeux et parcours de type balançoires, toboggans, structures d’escalade, filets, etc. Les espaces accueillant les jeux seront partiellement accessibles et parcourables par les PMR et certains jeux seront conçus et choisis pour leur capacité à accueillir des personnes handicapées ;
  • Un emplacement pour chariot de vente ambulante proposant divers produits de types jeux, souvenirs, gadgets divers ;
  • Un emplacement pour Jeux Payants proposant un jeu d’adresse de type « forain » mais de nature non définie à ce jour (avec Lots cadeaux à gagner).

Et voici la vidéo de présentation de Intamin :

Phasage du chantier

Les principales phases successives de déroulement des travaux seront les suivantes :

  • Travaux Préparatoires
  • Travaux généraux du site
  • Génie Civil Manège et Bâtiments
  • Clos-couverts Bâtiments
  • Montage Manège
  • Lots Techniques et Corps d’Etat Secondaires
  • Travaux de décoration
  • Espaces Verts et Finitions Voiries et Réseaux.

Les travaux auront lieu uniquement de jour. Les choix de construction retenus sont destinés à limiter l’impact des travaux, à circonscrire la zone de chantier et à limiter la durée de réalisation.

Communication dans le cadre du projet

Plusieurs dispositifs de communication ont été mis en place dans le cadre du projet : informations mises en ligne sur des sites internet spécialisés, informations données dans certaines émissions télévisées, publication de vidéos de présentation du projet, visualisables sur YouTube notamment…

De plus, un dispositif de communication sera mis en place sur le périmètre du Parc, pour les visiteurs et les entreprises intervenant sur le chantier, sous la forme de panneaux d’informations, lors de la réalisation des travaux.

Couts du projet

Le coût global du projet est de 28 000 000 euros (conditions économiques de novembre 2019).

Estimation sommaire des quantités

Bois (charpente) : 65 m3
Béton : 3 000 m3
Acier pour le manège : 565 tonnes
Acier pour les bâtiments : 18 tonnes

Source : CoasterForce, LRDM, IAAPA, Parc Astérix, Looopings

0:00
0:00