Tonnerre de Zeus à l’honneur de la brocante Agecanonix au Parc Astérix

Par Mister Andro
Publié : Dernière mise à jour le :

Ce mercredi 30 mars 2022 était je jour de préouverture du parc Astérix, réservée aux familles des employés, aux entreprises prestataires et aux titulaires du Pass saison.

Depuis trois ans, la brocante Agecanonix, propose exclusivement durant cette journée, des pièces détachées de montagne russes et cette année, c’est Tonnerre de Zeus qui était au centre de la brocante.

Mais ce sont bien les wagons de l’ancien Tonnerre de Zeus qui étaient au centre de toutes les attentions. 864 kg par pièce pour 950 euros. « Franchement, ça se réfléchit », songe un père de famille. « Peut-être qu’avec des chevaux, je pourrais aller faire mes courses avec », rigole un curieux. « Le but du jeu, c’est que les gens s’amusent un peu avec quand même », estime Guy Vassel, le directeur général adjoint du parc. « Ce sont des pièces de collection, ça n’a pas de prix ! poursuit Nathalie Jauffred, responsable des commerces du parc. On aurait pu les estimer à 5000 euros, mais on voulait que cela reste accessible. »

Pascal de chez CoasterRider, dispose déjà chez lui d’un wagon de six places, d’une autre attraction. Sa pièce maîtresse ? Le dossier de presse d’ouverture du parc, dont il possède des dizaines d’objets de collection. Dans la file d’attente de la caisse, il est interpellé par un autre visiteur qui l’a déjà vu à la télé. Pascal est une petite célébrité dans le milieu. Ce mercredi, il repartira avec son wagon et plusieurs pièces pour un montant de 1 080 euros.

« C’est un peu un budget vacances qui s’en va, assume-t-il, ravi malgré tout. C’est une occasion unique, un peu le graal de ma collection. » La majorité de son budget passe dans ce type d’achats. « Chez moi c’est plutôt modeste, je préfère mettre de l’argent ici que dans des meubles. J’ai une petite télé mais deux gros wagons », rigole-t-il.

Et il ne fallait pas être retard. 4000 personnes, dont 500 membres du Pass saison, étaient attendues. « C’était le lâcher de fauves, se marre une employée. Tout le monde s’est rué sur nous. » Les ceintures du wagon, vendues 20 euros pièce, s’arrachent en quelques minutes. Un wagon est cédé dès l’ouverture. Quelques minutes plus tard, Pascal achètera le second. Pour ce passionné de parc d’attractions, c’est un peu noël avant l’heure.

Les responsables du Parc assurent que l’intérêt n’est pas financier. « On gagne plus à vendre des glaives et des gourdes ! Là il y a un intérêt environnemental, ne pas jeter, mais aussi faire plaisir à certains de nos fans. » Mais aussi les faire patienter pour l’inauguration de Tonnerre 2 Zeus, dont les derniers essais sont prévus ce vendredi pour une ouverture espérée dans la foulée de la réouverture du Parc, samedi 9 avril.

Source : Article complet sur leparisien.fr

0:00
0:00