Un homme surpris en train de se masturber à Disneyland Paris

Par Mister Andro
Samedi, vers 18 heures, un visiteur a été surpris par des agents de sécurité alors qu’il se masturbait en regardant une vidéo. Confié à la police nationale, il a été placé en garde à vue, tandis qu’une autre cliente du parc a porté plainte.

Un visiteur de Disneyland Paris a été expulsé du parc, ce samedi 3 septembre 2022 au soir. Il était environ 18 heures, selon la police, lorsque le jeune homme âgé de 21 ans a été « vu en train de se masturber dans son pantalon en regardant une vidéo sur son téléphone alors qu’il se trouve devant une attraction » évidemment très fréquentée . Les agents de sécurité du parc sont intervenus rapidement, selon le service communication de Disneyland, avant d’appeler la police.

Mais après, toutefois, que la scène ait pu être observée par une cliente du parc, une mère de famille qui a déposé plainte auprès du commissariat. Une enquête a été ouverte et l’homme a été placé en garde à vue pour ses agissements du plus mauvais effet. Le service communication de Disneyland n’a ce dimanche pas été en mesure de confirmer si une plainte allait également être déposée par le parc.

Exhibition devant des mineurs : 2 ans et 30 000 euros d’amende encourus

Néanmoins, « le plus important, c’est que le processus judiciaire soit enclenché », ce qui a été fait suite à la plainte de la mère de famille. Pour mémoire, selon le Code pénal, « l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende ». Et peu importe que l’objet du délit soit resté dans son pantalon : « Même en l’absence d’exposition d’une partie dénudée du corps, l’exhibition sexuelle est constituée si est imposée à la vue d’autrui, dans un lieu accessible aux regards du public, la commission explicite d’un acte sexuel, réel ou simulé. » Et lorsque les faits sont commis au préjudice d’un mineur de quinze ans, « les peines sont portées à deux ans d’emprisonnement et à 30 000 euros d’amende », poursuit le Code pénal.

Source : leparisien.fr

0:00
0:00