Dernière modification le jeudi, 14 mars 2019 15:37

Un plan à plus de 200 millions pour le Futuroscope

Nouveaux pavillons, nouvelles attractions, chambres d’hôtel, parc additionnel… Vers un plan d’investissement à dix ans de plus de 200 millions d’euros.

A l’heure où le conseil départemental entame sa session budgétaire, le plan d’investissement à dix ans du Futuroscope avance à grand pas. Actionnaire majoritaire de la société d’exploitation du Parc, la Compagnie des Alpes discute avec ses partenaires de l’exécutif départemental des clés de financement de ce projet à plus de 200 millions d’euros. Au-delà du rollercoaster qui simulera un voyage dans l’espace et doit être inauguré en 2020, ce plan prévoit des investissements à un rythme soutenu, de l’ordre de 25 millions d’euros pendant cinq ans, au lieu des 12 à 13 millions qui sont jusqu’à présent injectés dans le Parc en moyenne annuelle. Il intègre la création de deux nouveaux bâtiments.

Un parc additionnel

Il prévoit aussi la création d’attractions à grande capacité de flux visant un haut niveau de satisfaction sur une longue durée, telles « Danse avec les Robots », « Arthur », « L’extraordinaire voyage » ou, bientôt, le rollercoaster pour le moment appelé « Mission Kepler ».

Ce plan intègre par ailleurs la création d’un parc additionnel dont la vocation sera de proposer une offre complémentaire à celle du Parc, pour une demi-journée : un centre aquatique avec les codes de la marque Futuroscope. Il comporte en outre la création de 200 chambres d’hôtel supplémentaires, à proximité du Parc, en complément de l’offre existante.

Combiné aux investissements réalisés par ailleurs par le département avec la future Arena et par les créateurs du simulateur de chute libre qui ouvrira aux portes du Parc, ce plan vise à attirer vers le Futuroscope une clientèle qui viendra de plus loin et restera plus longtemps sur place. Un objectif partagé par tous les participants au tour de table.

Il reste néanmoins à déterminer les clés de financement. Quelle sera la part de la Compagnie des Alpes ? Quelle sera celle du Département ou de sa société patrimoniale ? Compte tenu des enjeux stratégiques et financiers, le dossier est suivi directement par le président du conseil départemental et son grand argentier. A défaut d’aboutir pendant la session budgétaire, il pourrait être finalisé dans les semaines ou mois qui viennent.

Source : lanouvellerepublique.fr

En poursuivant votre navigation sur ce merveilleux site, vous acceptez l’utilisation de cookies, les CGU ou autres traceurs pour vous proposer du contenu et des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites.