Visite de la Première ministre Élisabeth Borne à Disneyland Paris

by Mister Andro
Publié le Dernière mise à jour le 2 minutes de lecture

La Première ministre Élisabeth Borne a visité la centrale en ombrières photovoltaïques de Disneyland Paris, accompagnée par la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher et par le ministre délégué, chargé des Relations avec le Parlement, Franck Riester.

Réalisée en partenariat avec le groupe Urbasolar, la centrale produira à terme l’équivalent de la consommation énergétique annuelle d’une ville de 17 400 habitants, et réduira de 890 tonnes/an les émissions de CO2 au sein du territoire de Val d’Europe. Avec 80 000 panneaux photovoltaïques, elle sera d’ici 2023 la plus grande centrale d’Europe.

Installées sur le parking visiteurs des Parcs Disney, les ombrières présentent un double avantage : produire de l’énergie renouvelable et améliorer l’expérience des visiteurs en protégeant les 11 200 places de la chaleur du soleil, de la pluie et de la neige.

Construite phase après phase, la première tranche est opérationnelle depuis avril 2022. La seconde tranche de la centrale l’est depuis fin novembre (soit 60 % de la centrale) pour une production annuelle de 20GWh soit 10 % de la consommation du ressort ou celle d’une ville d’environ 10 000 habitants.

Un projet reposant sur de nombreuses équipes

Les membres du gouvernement ont été accueillis par la présidente de Disneyland Paris, Natacha Rafalski ainsi que Damien Audric, directeur de l’Aménagement et de l’Environnement lequel note que « cette visite est une fierté pour Disneyland Paris car elle marque la reconnaissance de l’implication de l’entreprise dans la production d’énergie renouvelable et plus largement de son engagement environnemental ».

Natacha et Damien n’ont pas manqué de remercier les équipes qui ont œuvré sur ce projet initié dès 2020 :

  • Land Development pour la conception et le pilotage du projet global ainsi que des travaux d’infrastructures reliant la centrale photovoltaïque au système électrique de Disneyland Paris ;
  • Service juridique pour le montage juridique, la contractualisation et le suivi avec Urbasolar ;
  • FOS (Facilities and Operations Services) pour la coordination avec Land Development et Urbasolar, l’installation électrique, la coordination et le suivi des risques de chantier.
  • WDI (Walt Disney Imagineering) pour le design et la conception artistique du projet ;
  • POPI (Parc Opérations Produit Integration) pour la coordination avec la gestion opérationnelle du parking ;
  • Finances pour le montage financier et le suivi avec Urbasolar ;
  • Communication pour la communication sur le projet et la coordination avec Urbasolar.

Le développement durable est une des grandes priorités stratégiques du ressort, avec des objectifs de limitation des émissions de gaz à effet de serre directs et indirects, une gestion responsable pour les ressources en eau, l’adoption de modèle d’économie circulaire réduisant l’impact en amont et en aval ainsi que la préservation et la favorisation de la biodiversité.

Vous pourriez aussi aimer

0:00
0:00