La première phase du plan d’investissement annoncé par Walibi en juin dernier a débuté.
Le premier monde, en cours de construction, aura des accents polynésiens.

Découvrez les travaux du nouveau monde de Walibi.

C’était le 22 juin dernier: le parc d’attractions Walibi annonçait un plan d’investissement de 100 millions d’euros d’ici à 2023 pour remodeler entièrement ses espaces et proposer une toute nouvelle expérience à ses visiteurs.

Au menu: l’aménagement de huit mondes aux thématiques diverses, façon Pairi Daiza.
«La première zone, en transformation depuis septembre, est celle qui se situe au fond du parc, juste devant le bâtiment du challenge de Tutankhamon», explique la porte-parole de Walibi, Marie-France Adnet.
«Ce sera une zone dans des tons exotiques, décorée dans une ambiance Tiki polynésienne. À cet endroit, nous avons enlevé la coccinelle pour laisser place à une nouvelle attraction familiale.»
La coccinelle, construite en 1999, sera déplacée sur le site de l’ancienne grande roue, démontée l’hiver dernier.

De la paille sur le toit de l’amphitéâtre

Sous une pluie battante et un vent cinglant, une dizaine d’ouvriers s’activent autour du point d’eau où naviguent, en saison, les petits bateaux de l’attraction familiale Gold River.
«C’est dans cet espace que sont plantés les piliers qui soutiendront l’attraction», nous indique l’attachée de presse.

Voilà à quoi ressemblera le monde «Tiki» de Walibi

Le terrain est boueux, les nombreuses machines de chantier en action tout autour de nous.
Un peu plus loin, une imposante structure en béton fraîchement construite.
«Ce sera le hangar de la nouvelle attraction, précise Marie-France Adnet. Tous les bâtiments de la zone (toilettes, horeca…) seront thématisés aux couleurs polynésiennes.»

Sur les toits de l’amphithéâtre, situé à quelques dizaines de mètres de la future attraction, deux ouvriers s’attellent déjà à poser des dizaines de fagots de paille.
«Vous remarquerez enfin que des nombreux chemins ont été tracés. Il y aura beaucoup de décors et de verdure dans cette zone.»

Environ une dizaine de sociétés travaille à la modernisation du parc.
L’ouverture au public de ce nouveau monde est prévue pour le printemps 2018.

 

{tab Aqualibi: une extension de 700m2}

Actuellement vidé de toute son eau, Aqualibi est, lui aussi, en train de subir un lifting astronomique.
«2 200 m3 d’eau ont été évacués après avoir été neutralisés de leurs composants chimiques», explique Marie-France Adnet, porte-parole du parc.

À l’intérieur du bâtiment, des ouvriers en combinaison blanche arrachent, à coups de disqueuse, les couches de polyester qui recouvrent les murs des piscines et des jacuzzis.
La poussière vole, l’odeur est difficilement supportable.
«La piscine en elle-même ne subira pas de modification mais tout le décor sera revu et corrigé façon Caraïbes avec des couleurs vives, des palmiers…»
Les habitués du Rapido, du Flash et autres toboggans retrouveront donc les attractions intactes mais plongées dans une ambiance immersive.

À l’extérieur, l’extension de 700 m2 – annoncée au mois de mai – prend doucement forme.
Une immense grue est encore présente sur le chantier. «Les travaux autour de l’extension ont débuté en septembre.
Les pans de mur en béton ont été amenés en différentes parties et assemblées en un seul bloc», précise la porte-parole.

 

{/tabs}

 

Source: lavenir.net

0:00
0:00